Dégustation d’anthologie pour fêter le 90ème anniversaire Pierre Amadieu

Partager sur facebook
Partager sur twitter

90 ans - acte 2

Le 14 juin dernier, nous avons célébré les 90 ans de création de la première cuvée Pierre Amadieu. Pour rendre hommage au créateur de la cuvée Romane Machotte, nous avons remonté le temps au fil de cette cuvée en partant de 2016 (bouteille anniversaire) pour aller jusqu’en 1978 !!

Nous nous sommes laissés surprendre par ces vieux millésimes encore emplis de fraicheur.

Retour sur cette verticale :

2016 : millésime actuel, notre Romane Machotte peut encore attendre quelques années mais il offre déjà une belle trame avec de beaux fruits rouges et des épices. On retrouve bien la fraîcheur de nos terroirs avec beaucoup d’équilibre et de longueur en bouche.

2015 : plus épicé que 2016, 2015 est une année solaire avec beaucoup de caractère. Bien qu’il soit puissant, les tannins sont veloutés.

2014 : moins dense que les précédents, 2014 est encore fermé. On retrouve des arômes de sous-bois et d’encens avec une belle structure tannique en bouche.

2013 : le nez est très plaisant, mais la bouche est plus austère, sur des notes d’eau de vie de fruits. 2013 est un millésime charpenté.

2012 : nez très frais, mentholé, avec une bouche souple et ample. Très harmonieux, 2012 dégage des saveurs fruitées avec des notes d’épices.

2011 : millésime sur la sucrosité avec des arômes de tabac, assez puissant, mais plus court en bouche.

2010 : nez fermé et austère. 2010 semble chaleureux et un peu alcooleux même s’il a une belle structure.

2009 fait plus évolué, il possède une belle densité et des arômes complexes. Les tannins sont veloutés et la fin de bouche est longue.

2008 : moins charmeur, 2008 est sur une trame de réglisse, d’écorce de bois et de menthol.

2007 : c’est un vin harmonieux et complexe en bouche et au nez. Ce millésime dégage des arômes de fruits noirs, de réglisse et d’épices avec des tanins soyeux

2006 : plus simple et un peu évolué avec un côté torréfié.

2005 : millésime très ouvert avec une structure charmeuse, des notes de sous-bois et de tabac et avec beaucoup de gras en bouche.

2004 est encore fermé et dur, sur des senteurs de cuir et de bois.

2003 : il s’agit de l’année de la canicule, mais on retrouve un vin encore frais, pas trop alcooleux. Il a un bouquet d’épices, de fruits confiturés, de truffes et de sous-bois.

2002 : millésime compliqué et pluvieux, il est encore très végétal et plutôt creux et court en bouche.

2001 : un peu lactique eu nez, la bouche est très harmonieuse, très enrobée avec beaucoup de gras.

2000 : un peu évolué, il présente peu de matière.

1999 : le nez est frais et fruité ; la bouche est moins présente mais avec encore une belle acidité.

1998 : nez sur la confiture de cerise, avec une bouche ample et des tanins veloutés.

1997 : nez mentholé, plus fermé et la bouche un peu diluée.

1996 : nez très présent, sur des notes de caramel et de fruits rouges avec une bouche soyeuse.

1995 est encore un joli vin, bien équilibré avec des notes de cuir et d’épices et une belle longueur en bouche.

1994 est plus creux et court en bouche.

1993 : millésime difficile, sur des arômes terreux de racines de gentiane et de bois de cèdre.

1991 : la robe est claire, mais le vin est encore serré et frais avec une pointe de salinité.

1989 : millésime solaire et puissant, on ressent un beau potentiel de garde avec une belle sucrosité en bouche.

1988 : dans le même registre que 1993, sur des arômes terreux et verts.

1987 : dégage des notes de sous-bois et de champignon, avec une pointe de menthol en bouche.

1986 : c’est un vin harmonieux avec encore une belle
acidité, ce qui lui apporte de la fraicheur. La bouche est charmeuse
avec des notes torréfiées.

1985 : nez très frais, avec une pointe de réduction et des arômes boisés et vanillés.

1984 : bien conservé, c’est encore un millésime avec une belle acidité et une pointe de salinité.

1982 : il possède une belle trame et un nez complexe
floral et épicé, avec une certaine sucrosité en bouche, et beaucoup de
fraicheur.

1980 : c’est un vin d’une belle structure, un peu plus dur, avec de beaux tanins.

1978 : il dégage est notes de sous-bois, avec
beaucoup de fraicheur. La bouche est ronde et pleine avec des tanins
soyeux, et une finale longue.

90 ans
Dégustation 90 ans Pierre Amadieu
Dégustation Gigondas Romane Machotte Pierre Amadieu
Gigondas Romane Machotte 1978

Pour la suite du programme, nous nous sommes envolées pour visiter notre domaine par les airs. Ici, les mots laissent place aux images.

Notre vignoble de Romane Machotte
Notre vignoble de Romane Machotte
Notre vignoble dans la vallée de Romane
Notre vignoble dans la vallée de Romane
Gigondas !
Gigondas !
Fermer le menu