Remontons le temps…

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Avant que tout ne se précipite dans les vignes avec l’arrivée du printemps, nous avons apprécié ce petit moment de calme, ces quelques instants passés en compagnie d’ Antoine Pétrus, sommelier et dégustateur pour le guide Bettane & Desseauve. Après une visite des coteaux de Romane et de la Machotte (sous un soleil radieux et sans mistral pour ce dernier jour de mars), il était temps de réveiller quelques vieilles bouteilles endormies…

La verticale choisie porte l'empreinte du Grenache, dans son expression la plus pure et nous replonge dans l'histoire du domaine

Une dégustation verticale, rien de tel pour revenir sur les millésimes passés et partager nos réflexions ; et parfois se faire surprendre. De 2012 à 1978, un voyage dans le temps qui nous réserve de belles rencontres.

La verticale choisie pour l’occasion porte l’empreinte du Grenache, dans son expression la plus pure. Elle nous replonge dans l’histoire du domaine avec cette cuvée 1978, 100% grenache, où l’appellation cru Gigondas était encore en pleine construction, et le cépage Syrah encore peu présent dans notre domaine. Au fil du temps, le vignoble vieillissant et notre connaissance des différents terroirs du vallon de Romane et de la Machotte s’affinant, nous sommes revenus à partir de 2003 à des sélections parcellaires axées sur le Grenache, à l’origine notre cuvée Grande Réserve, rebaptisée Le Pas de l’Aigle depuis 2006.

Dégustation Gigondas

La magie de chaque millésime était bien au rendez-vous, pour le plaisir :

Pas de l’Aigle 2012 : même si le vin vient juste d’être embouteillé et devra attendre encore 12 mois d’affinage avant d’être commercialisé, on retrouve le magnifique équilibre de ce millésime : fruité, tanins élégants, belle longueur. Une jolie promesse.

Pas de l’Aigle 2011 : prédominance des arômes de fruits noirs, belle fraicheur et acidité, tanins fins. Belle réussite de notre domaine dans cette année de moindre réputation.

Pas de l’Aigle 2010 : grande année mais, encore un peu fermé, demande encore quelques temps en cave pour affiner des tanins encore puissants. Beaucoup de potentiel pour cette bouteille.

Pas de l’Aigle 2009 : commence à s’épanouir, bien typé « solaire » dans ses arômes de fruits cuits de fraise et de garrigue. La puissance du millésime se révèle tout en exprimant la fraicheur de l’altitude tempérant le climat chaud.

Pas de l’Aigle 2007 : ahh 2007 ! Toujours très aromatique (truffe, cacao, mais aussi des notes florales et d’orange sanguine), avec une belle finesse et longueur remarquable. Encore un beau potentiel de garde mais aussi très agréable à déguster aujourd’hui. Vraiment un millésime exceptionnel dans nos coteaux.

Grande Réserve 2005 : l’autre millésime solaire, sur les arômes de chocolat, sous bois, garrigue. Le millésime a gagné en élégance et offre aujourd’hui un optimum de plaisir avec ses 10 ans d’âge. Là encore, on ressent la fraicheur de notre domaine.

Grande Réserve 2003 : encore tellement frais pour cette année chaude ! Les tanins sont bien en place, les arômes mûrs. Un pur régal et une étonnante jeunesse !

 

Dégustation Gigondas
Dégustation Gigondas

Nous enchainons ensuite avec …

Romane Machotte 2001 : notes balsamiques, cuir, encore bien debout en bouche. Encore un beau potentiel.

Romane Machotte 1998 : notes de garrigues, tanins toujours marqués par ce millésime de puissance. A déguster sur un gigot aux herbes.

Romane Machotte 1978 : grenache pur. Belle bouteille dans cette grande année. Arômes de sous bois, d’olives, notes « fer ». Encore une belle fraicheur en finale .. la surprise et le petit chouchou de la dégustation (avec le roulepierre blanc 2006)

Dégustation Côtes du Rhône
Dégustation Gigondas
Dégustation Gigondas

Et nous ne pouvions pas terminer cette dégustation sans faire un petit tour du côté de nos clairettes gigondassiennes...

CDR Domaine Grand Romane BLANC 2014 : dégustation du dernier millésime sur fûts en avant première. Toute l’explosion aromatique de ce millésime où le fruit domine bien le boisé. Belle fraicheur et structure droite linéaire et longue.

CDR Domaine Grand Romane BLANC 2010 : à bonne maturité, équilibre parfait. Des arômes de miel puis de poire. Jolie fraicheur en finale et belle longueur.

CDR Roulepierre BLANC 2006 (cuvée Clairette vinifiée en cuve inox et sans élevage en fûts): La clairette de notre domaine en coteaux à Gigondas nous démontre qu’elle sait tenir dans le temps ! Un bel équilibre, une fraîcheur portée par l’acidité, du gras en bouche sur un millésime 2006 qui a toujours, aussi bien en rouge qu’en blanc, synonyme d’élégance, d’équilibre et de fraîcheur. Un profil de millésime semblable à nos récents 2011, 2012 et 2014 ?

 

Si certains doutaient encore de la capacité de garde des vins blancs du Rhône Sud !!! A quand l’appellation Gigondas en blanc sur une base de clairette ?

Dégustation Côtes du Rhône
Fermer le menu