Newsletter Avril 2013

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Malgré les nuages, la nature suit son cours. Dans les hauteurs de Romane, l’hiver a été moins rude que l’année dernière et depuis le mois de mars, chaque journée de soleil alterne avec deux ou trois jours de pluie, programmant presque trois semaines de retard par rapport à 2012. Pourtant, depuis une quinzaine de jours, les choses s’accélèrent au domaine. Les premiers pleurs de vignes et le gonflement des bourgeons nous rappellent que le printemps s’installe indéniablement.

Au pied des falaises du Pas de l’Aigle, l’enherbement est magnifique. Les réserves hydriques des sols ont été confortablement rechargées et dès que le soleil apparaît, les fleurs envahissent le domaine. Sur nos coteaux argileux, le travail du sol s’avère délicat cette année. Il nous faudra attendre un ressuyage complet avant d’accéder aux parcelles pour commencer le travail, éviter le tassement du sol et l’asphyxie des racines.

En cave aussi, un cycle nouveau commence. Les Blancs et Rosés ont été mis en bouteilles, les Gigondas rouges 2012 ont été soutirés et sont à l’élevage. Un soutirage soigné (au printemps de préférence, comme à l’ancien temps) permet d’appauvrir le vin en germes de façon aussi efficace qu’une filtration dégrossissante. Le millésime 2012 aura demandé beaucoup d’énergie et d’adaptabilité au vignoble mais les cuvaisons se sont ensuite déroulées sereinement pendant plus de trois semaines. Les levures ont fait tranquillement leur travail et la dégustation des vins montre aujourd’hui une belle harmonie, avec une structure solide et une belle acidité.

Pour le millésime 2011, les assemblages des Gigondas ont été finalisés minutieusement. Après quelques semaines de repos, ils seront en bouteilles et nous pourrons débuter la commercialisation des cuvées Domaine Grand Romane et Romane Machotte 2011.

barriques Pierre Amadieu Gigondas IMG_5888
Vignes Pleurs Pierre Amadieu Gigondas IMG_3413_2

Romane Machotte : à la recherche de l’équilibre

L’équilibre est une vertu que notre famille s’efforce de cultiver. A la tête d’un vaste de domaine de 140 hectares de Gigondas, essentiellement hérité des capacités visionnaires de mon grand-père, nous aurions pu rêver d’un joli château et de chais flambants neufs. Mais ce n’est pas notre philosophie. Tout comme nous avons conservé les courbes naturelles de nos coteaux, planté des oliviers et des cyprès le long des parcelles, nous avons souhaité entretenir la vocation économique des batiments de Romane et de La Machotte, les empêchant de tomber dans l’oubli. Les vins continuent d’être élevés à la cave de la Machotte et profitent d’une climatisation naturelle, où d’anciennes cuves en céramique datant du 13e siècle sont encore visibles.

C’est également cet équilibre que nous recherchons avec le Gigondas Romane Machotte. Cette cuvée existe depuis l’acquisition du domaine par mon grand-père dans les années 50. Depuis, elle accompagne le développement de notre maison et trouve son expression dans les sols argilo-calcaires des hauts de Gigondas. La cuvée Romane Machotte est en quelque sorte le représentant de ces sols, riches en oligo-éléments, qui lui apporte sa structure. L’altitude des vignes lui confère une agréable fraîcheur mentholée en entrée de bouche. L’équilibre de la Syrah et du Grenache est préservée par une vinification douce et un élevage soigné en foudres anciens, afin d’exalter les richesses du vin. Vous garderez longtemps en bouche ses arômes de la garrigue, ses parfums d’épices, de petits fruits noirs et rouges, et une agréable sensation de finesse minérale.

De millésimes en millésimes, je suis constamment à la recherche de cet équilibre entre le savoir-faire vigneron et l’expression du terroir. 2010 en était naturellement pourvu et notre cuvée Romane Machotte a excellé. Ce fut également mon fil conducteur pour les vinifications et assemblages pour 2011.

Etiq Romane Machotte 1991
BT Gigondas Romane Machotte

Un millésime 2011 marqué par l’intensité du fruit

2011 s’affirme sur la finesse et l’élégance et nous livre un millésime avec beaucoup de fruité et des tannins fins, en nous rappelant sur nos terroirs d’altitude argileux les millésimes 2004, 2006 et 2008 (millésime pour lequel nos cuvées ont d’ailleurs joliment brillé lors du concours 2013 de l’appellation Gigondas).
Pour Josh Raynolds (journaliste à l’ International Wine Cellar) :  » Les fans de vins sur le fruit, gracieux et accessibles trouveront tout ce qu’ils recherchent avec 2011, qui semble être le candidat idéal pour les restaurants aussi bien que pour les amateurs de vin n’ayant pas la capacité pour une grande garde ou la patience.  » 
Nos Vacqueyras La Grangelière et Gigondas Domaine Grand Romane et Romane Machotte ont obtenu d’excellentes notes (de 89 à 93+/100). Ces trois cuvées arrivent à la vente au caveau dès le mois de mai. Et pour les adeptes de millésimes plus solaires, le Gigondas Le Pas de l’Aigle 2009 est encore présent pour quelques semaines…

IMG_3320 foudres cave machotte
2013vinisudasia_
Concours vin gigondas

De belles rencontres et de jolis accords

De salons en salons, nos cuvées parcourent le monde! Lyon, Paris, Strasbourg, Shanghai, Düsseldorf… A chaque fois, du dépaysement, de jolies dégustations, et de belles rencontres ponctuent ces journées. Et souvent de surprenants accords mets et vins naissent ! Pour vos papilles, voici quelques idées originales issues de la valise d’Henri-Claude.


Dans un registre plus « traditionnel » n’hésitez pas également à piocher dans les
11 recettes « du blog à l’assiette », concours gastronomique organisé par le syndicat de Gigondas.
Les Gigondas rouges ont été déclinés sur tous les tons : 
 – agneau en croûte,     tournedos de porc mariné,     magret de canard vanillé
 – filet de sanglier,    rumsteak grillé sauté de faisan,  tartare de chevreuil,
 – canard au roquefort,   magret de canard à la plancha  ou   pavé de Daurade.
Et c’est la québécoise Anick Lehmann, auteur du blog « Les Papilles Estomaquées », qui a remporté la première édition de ce concours avec son pigeon en croûte de pralin aux pignons. Encore toutes nos félicitations !

Pour ce printemps, en accompagnement du Gigondas Romane Machotte Rosé, nous pouvons vous recommander un velouté d’asperge mais également le saumon ou le rouget, sur les conseils de Laurent Deconinck du restaurant l’Oustalet (à Gigondas).

Agenda

Quelques dates que vous pouvez d’ores et déjà réserver.
Vinexpo : Stand H1 AB288 du 16 au 20 Juin 2013.caveau
Gigondas sur Table : nouvelle édition le 22 Juillet. Ouverture des réservations début juin.

Côté caveau

Pas de l'Aigle printemps

Balades du Grand Romane

Côté caveau : cette année, c’est Vincent qui vous accueillera en semaine à notre caveau à l’entrée du village. 
Horaires d’ouverture : tous les jours 10h-12h / 14h-18h.
Les balades du Grand Romane reviennent tous les Vendredis ou sur rendez-vous : en famille ou entre amis, venez découvrir notre domaine. Au programme : visite guidée et dégustation commentée de nos Gigondas.

En espérant satisfaire vos attentes et vous procurer de belles émotions à travers mes vins, recevez mes amicales et dévouées pensées vigneronnes.

Pierre Amadieu

Fermer le menu