Newsletter Avril 2012

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Il aura fallu peu de temps pour que le printemps s’installe et que les premières feuilles apparaissent. La vague de froid du mois de février aura fait souffrir quelques oliviers à Romane mais les vignes semblent repartir au quart de tour. C’est surtout la sécheresse qui inquiète ici avec une quasi absence de pluies significatives depuis novembre. Il nous faut dès à présent arroser les petits pieds de vignes remplaçants plantés cet hiver.

Histoire de Millésime

En cave, nous avons mis les rosés et les blancs en bouteilles et fini d’entonner les Gigondas 2011. L’élevage en barriques et en foudres durera selon les cuvées entre 12 et 24 mois. Par une oxygénation fine du vin, cette étape nous permet de stabiliser la couleur, d’assouplir les tannins et de préparer le vin pour le vieillissement en bouteilles.

2011 succède à deux millésimes exceptionnels (2009 pour sa structure et 2010 pour son équilibre) et s’affirme sur la finesse et l’élégance en nous rappelant sur nos terroirs d’altitude argileux les millésimes 2004, 2006 et 2008.

2011 aura été une année riche en rebondissements climatiques et nous livre un millésime avec beaucoup de fruité et des tannins fins, moins présents que les années chaudes précédentes – 2005 et 2009 – dont la puissance avait été confirmée par les notations de Robert Parker. Cet hiver très froid a bien clarifié les Gigondas 2011 qui se sont avérés très lumineux lors de la récente dégustation des Auspices du Gigondas (ce Lundi 2 avril). Ce qui nous permet d’être confiants quant à la qualité de ce millésime.

Amadieu396 foudres cave
Vendanges 06_8 Remontages cave

Entre vous et nous

Pierre et Henri-Claude Amadieu
Henri-Claude AMADIEU

De retour à Gigondas

Henri-Claude, mon cousin (fils ainé de Claude et Muriel), est de retour à Gigondas. Après des études supérieures de commerce, il crée avec succès son entreprise de services signalétiques qu’il dirigera pendant six ans. Il amorce en 2010 son retour dans le monde du vin et part à l’international rejoindre l’aventure de la famille Chappellet en Napa Valley (USA). Il y effectue les vinifications, puis se consacre pendant un an à l’oenotourisme, la vente de détail et enfin au réseau de distribution. Depuis le mois de Janvier, il me seconde avec Thibault et supervise les relations commerciales de la maison.

« Je suis fier de ce que ma famille a créé et je suis content de revenir au sein de l’entreprise, de retrouver la douceur de Gigondas et la beauté de ses vignobles ! Je vous souhaite une excellente année à venir ainsi que tous mes vœux de joie et de réussite ! »

Lancement de notre page facebook

Avis aux amateurs de news, jetez un coup d’oeil à notre page !Photos du domaine, dernières infos sur nos cuvées, salons … Devenez fans et restons en contact !

jaime

Côté caveau

Pas de l'Aigle printemps

Balades du Grand Romane

Cette année, c’est Sylvie qui vous accueillera en semaine à notre caveau à l’entrée du village.
Le millésime 2010 arrive à la vente avec les cuvées Gigondas Domaine Grand Romane et Romane Machotte qui ont toutes deux obtenues des superbes notes de la part de  Josh Raynolds (International Wine Cellar). Le millésime 2010 se distingue par une très jolie minéralité et une belle complexité aromatique. Vivement recommandé, vous retrouverez également à la vente au caveau avec sa finesse et sa longueur incroyable, le Gigondas Le Pas de l’Aigle 2007.

Les balades du Grand Romane reviennent tous les Vendredis ou sur rendez-vous : en famille ou entre amis, venez découvrir notre domaine. Au programme : visite guidée et dégustation commentée de nos Gigondas. 

Etonnantes Clairettes...

La Clairette est un vieux cépage traditionnel de la Vallée du Rhône, principalement implanté dans les terroirs froids où il est particulièrement adapté (en Vallée de Die, par exemple, dans la Drôme) mais aussi dans des terroirs plus méridionaux comme Chateauneuf du Pape ou même les rives de la Méditerrannée.
Historiquement à Gigondas, les vignerons produisaient des vins rouges, rosés et blancs. Lorsque mon grand père rachète les parcelles de Romane en 1955, il plante donc tout naturellement des clairettes dans ce terroir frais. Lors de la reconnaissance de Gigondas en cru en 1971, seuls les rosés et rouges furent reconnus, le baron Le Roy à la tête de l’INAO à l’époque, voulant préserver la spécificité de Chateauneuf du Pape pour le blanc. Les vignes de Clairette ne furent pour autant pas arrachées et grand bien nous en a pris.  Aujourd’hui l’expression des vieilles vignes cinquantenaires sur nos terroirs d’altitude est toute en onctuosité et finesse avec des arômes fins de fleurs blanches (accacia…) puis de miel. Fermenté en fûts de chêne, élevé sur lies, le Côtes du Rhône Blanc du Domaine Grand Romane reste une exception à Gigondas.
Côtes du Rhône Domaine Grand Romane blanc

En espérant satisfaire vos attentes et vous procurer de belles émotions à travers mes vins, recevez mes amicales et dévouées pensées vigneronnes.

Pierre Amadieu

Fermer le menu